Dispositif Local d’Accompagnement

Vous dirigez une structure d’utilité sociale, associative ou coopérative, ou une structure d’insertion ?

  • Vous rencontrez des difficultés dans la conduite de votre projet, la gestion de vos activités ou le maintien de vos emplois?
  • Vous avez besoin d’un conseil extérieur professionnel ?

Le Dispositif Local d’Accompagnement (DLA), dispositif public porté par Initiactive en Drôme et en Ardèche, permet de financer des missions d’accompagnement au profit des structures d’utilité sociale sur la base d’un diagnostic partagé.

Qui peut bénéficier du DLA ?

Le DLA accompagne les structures porteuses d’emploi (associations, SIAE SCIC, SCOP d’utilité sociale) , dans leur projet de consolidation et/ou de développement.

Des cibles prioritaires sont définies chaque année par les financeurs du dispositif*. Les grandes orientations ciblent les :

  • Associations fragiles, quelle que soit leur taille, avec une priorité selon l’impact emploi/territoire
  • Structures d’insertion par l’activité économique
  • Structures d’aide à domicile

Le DLA n’intervient pas dans la phase d’émergence des structures.
Il s’articule avec les autres ressources et dispositifs d’appui des associations existants (fédérations associatives, réseaux, centres de ressource, etc.).

*Le DLA est financé et donc piloté par l’Etat, la Caisse des dépôts, la Région et les Départements. »

En quoi consiste le DLA ?

  • Un diagnostic global de la structure

Initiactive réalise avec les dirigeants de la structure (salarié et bénévoles) un état des lieux complet. Une synthèse des analyses et recommandations faisant apparaitre les besoins d’appui est produite et leur est remise.

Ce diagnostic validé par les dirigeants, est enrichi par l’avis des partenaires institutionnels (Direccte, Conseil général, Région et partenaires de la structure). Il est transmis à des consultants avec le cahier des charges de la mission d’accompagnement dans le cadre d’un appel à propositions.

  • Une mission d’accompagnement au changement ciblée

Le consultant spécialisé, proposé par le DLA, n’effectue pas un audit, mais accompagne les dirigeants de la structure en fonction des besoins identifiés. Cet accompagnement porte sur les points de fragilité repérés au préalable dans le diagnostic partagé. La structure est volontaire et elle n’a rien à financer (sauf cas exceptionnel). Elle s’engage dans la mission en y consacrant le temps et en produisant les informations nécessaires.

L’accompagnement peut aussi être réalisé dans un cadre collectif sur une thématique commune à plusieurs structures.

Des exemples d’accompagnements ?

  • Une association d’insertion recrute un nouveau directeur et doit adapter son organisation interne au développement de ses activités. Ces changements génèrent des tensions questionnant la gouvernance de la structure. Le consultant appuie une nouvelle définition des rôles au sein des instances associatives, de l’organisation des équipes salariées et du pôle de direction.
  • Une association médico-sociale doit faire face à une évolution de ses modalités de financement qui risque de compromettre son équilibre économique. Elle définit, avec l’appui d’un consultant, différentes options stratégiques en prenant en compte les attentes de ces financeurs puis un plan d’actions pour mettre en œuvre l’option retenue.
  • Une association sportive à l’équilibre économique fragile doit faire face à la fin des aides aux postes. Elle a des opportunités de développement de ses activités mais elle doit faire des choix et travailler sur un projet stratégique cohérent. Le consultant apporte un appui méthodologique et met en évidence les points de blocage. Il aide à mieux appréhender les attentes de ses partenaires. Il propose un plan d’actions pour atteindre l’objectif fixé.
  • Des associations de services aux personnes travaillent ensemble avec l’appui d’un consultant à la structuration de la gestion de leurs ressources humaines puis à l’élaboration d’outils de pilotage financier.
  • Un centre de vacances s’interroge sur la stratégie commerciale à adopter pour dynamiser ses activités. Avec l’appui d’un consultant, une réflexion s’engage sur le positionnement de la structure sur son marché et sur son plan de développement commercial.
  • Un groupe de dirigeants associatifs de secteurs variés participent à un atelier collectif sur la mobilisation de partenariats privés. Ils élaborent avec l’appui d’un consultant une démarche opérationnelle pour trouver de nouveaux financeurs. En parallèle, ils échangent sur leurs pratiques et expériences associatives.